Accueil Navigation

Rhône-Alpes : Escapade

Publié le 01/03/2014

Et si on allait trabouler à Lyon...

Il y a bien sûr la gastronomie qui vaut le voyage à elle seule. Mais la ville entre Saône et Rhône, avec ses vieilles ruelles, se découvre à pied été comme hiver.

...

Le Beaujolais retrouve ses lettres de noblesse.

A une demi-heure du centre de Lyon, vers le Nord, on entre dans le Beaujolais. Et alors ? Beaucoup d'amateurs de vin délaissent catégoriquement cette région vinicole, écoeurés (au sens propre) par le "nouveau" qui se retrouve chaque 15 novembre sur les tables du monde entier, selon une tradition vite devenue strictement commerciale. Qu'il ait, comme certaine années, le goût de banane, et certaines autres, de fruits rouges, le breuvage a beaucoup fait pour saper la réputation du Beaujolais. Après des années difficiles, il semble renaître, grâce à ses dix crus, restés nobles, parmi lesquels le Brouilly, le Chiroubles, le Juliénas, le Morgon, le Moulin-à-vent et le Saint Amour. Tous ont un cépage commun - le gamay - sauf le Beaujolais blanc, de cépage Chardonnay, que nous découvrirons. Réduit en surface, ce vin blanc, dont la production est consommée à 90% sur place, révèle des notes fraîches mais néanmoins matures.

Villefranche-sur-Saône est le point d'entrée de cette région. C'est une petite ville de province, sans grand charme, à l'exception de ses halles aux produits locaux. Mais c'est là que nous avons découvert une nouvelle adresse : "Table, éTable & Tablier" où le chef Stéphane a ouvert un atelier-cuisine. Le programme d'une journée est alléchant. Le matin, il vous aide à préparer vous-mêmes des plats régionaux (lors de notre passage : "Quenelles de cabillaud aux cèpes et au beurre blanc safrané", "Ravioles de joue de porc aux raisins" et "Aumonière poire et ganache"). A midi, vous mangez ce que vous avez préparé, et l'après-midi, le maître des lieux vous emmène rencontrer un producteur de la région qui a fourni la matière première d'un des plats. On s'y est collé de retour en Belgique, ce qui nous a valu les félicitations de la famille, plutôt habituée à vous voir rater un oeuf mollet.

...

Commentaires

Veuillez entrer les lettres
ci-dessous

les champs marqués d'une * sont obligatoires

0 commentaire