Accueil Navigation

Presse belge : Deuzio Magazine

Publié le 14/06/2014

Une vraie terre de gastronomie.

 

Ce n’est pas une légende : on mange très bien sur les terres de Paul Bocuse ! L’amour du bon produit y est légion.

 

Penser à Lyon, c’est penser aux estomacs ! La ville mérite sa réputation de terre où l’on mange bien mais tient aussi à la conserver en cultivant l’obsession de la qualité. Les touristes fonceront directement vers les fameux «Bouchons lyonnais », ces tables dites tradition­nelles mais dont les Lyonnais vous diront qu’il faut se méfier… car il y a bouchon et bouchon ! Chez Hugon, Chabert et le Café des fédérations font sou­vent partie du Top 3 des connaisseurs. À bon en­tendeur…

 

«Il faut laisser aux choses le goût qu’elles ont ».

 

Et parce que la liaison Bruxelles­Lyon n’est qu’à 3h20 de route, pourquoi ne pas rentrer avec quelques bons produits à offrir ou à déguster jalouse­ment ? LE point de rendez­vous des Lyonnais, ce sont les Halles de Lyon Paul Bocuse. De la fameuse tarte à la praline aux oursins de Quiberon en pas­sant par les tripes à la mode de Lyon ou encore les fromages et les vins, chaque stand est un tableau pour les yeux et un bonheur pour le nez et les pa­pilles ! «Paul Bocuse vient souvent sur ce marché car il a un institut à son nom. On y forme beaucoup d’étran­gers à la gastronomie lyonnaise. Ce sont essentiellement les Lyonnais qui viennent dans ces halles gérées par la ville. Il y a 50 à 60 boutiques dévolues uniquement aux produits de bouche. Certains ici sont meilleurs ouvriers de France » dit notre guide en précisant qu’on les reconnaît avec leur col bleu­blanc­rouge. Sur le site, allez notamment saluer la mère Sibila, octogé­naire en verve qui vous montrera notamment ses fabuleuses truffes noires…

 

En combi VW dans le Beaujolais !

 

Enfin, si vous disposez de temps durant votre sé­jour, quelques échappées belles sont conseillées, comme chez Stéphane Fonlupt formé auprès de quelques références et qui est aux manettes de «Ta­ble, Étable et Tablier » à Villefranche­sur­Saône. En plus de proposer des visites gastronomiques chez des producteurs du Beaujolais en vous emmenant lui ­même à bord de son chouette Combi VW col­lector, l’homme souriant donne aussi des cours chez lui via trois formules (un cours de 3 heures, un cours avec le repas et un cours avec repas et vi­site). «J’ai lancé ce concept car j’avais envie d’être avec les gens, de donner des techniques en m’adaptant à tous les niveaux tout en me rapprochant d’une quinzaine de producteurs. Durant mes ateliers, on travaille de bons produits avec originalité tout en utilisant uniquement le matériel que tout le monde possède chez soi. »

 

Thomas TURILLON

Commentaires

Veuillez entrer les lettres
ci-dessous

les champs marqués d'une * sont obligatoires

0 commentaire